Jean-Jacques Lerosier

  • D'une plume battante et érudite, Jean-Jacques Lerosier, journaliste et explorateur infatigable de sa région, livre un portrait plein de souffle et de vigueur qui nous invite à découvrir la Normandie d'un regard neuf. Illustré par le coup de crayon impertinent et talentueux d'Emmanuel Chaunu, cet essai fera vibrer tous les amoureux de la Normandie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • S'installer dans le Calvados est un guide pratique, complet et vivant, qui prend le lecteur par la main et l'accompagne pas à pas dans son changement de vie. Tous les points essentiels sont abordés : les fondamentaux du territoire, l'environnement, le logement, les associations, les loisirs, les produits phares du département (calvados, cidre, coquille Saint-Jacques...), les écoles et les universités, l'économie.

  • Caen surprend toujours ses nouveaux arrivants. Peu savent que cette ville normande possède un bassin de plaisance en son coeur. Caen est une ville d'eau, d'eau douce et d'eau salée, avec une douzaine de plages à une vingtaine de minutes en voiture. Du bleu et du vert aussi, avec en centre ville cette « Prairie » où se trouve l'hippodrome. D'aucuns imaginent une ville totalement détruite après la Bataille de Normandie de l'été 1944. Pas du tout ! Entre le Caen ancien et celui de la reconstruction, la couture fut harmonieuse.
    Ville estudiantine et sportive, avec une offre culturelle insoupçonnée et une gastronomie de qualité, Caen est une ville passionnante. Pratique, vivant, ce guide en donne les clés pour rapidement en ouvrir toutes ses portes. C'est aussi une précieuse source d'informations pour tous les habitants qui souhaitent mieux connaître leur territoire.

  • des promenades écologiques et littéraires, chargées de sel et de vent, en compagnie de journalistes, d'écrivains, de plaisanciers ou de navigateurs chevronnés, à la découverte des dites du conservatoire du littoral sur les rivages de normandie : la valleuse d'antifer, les batteries de merville, la pointe du hoc, la réserve naturelle de beauguillot, utah beach, tatihou, la hague, les dunes d'hatainville, chausey, la pointe d'agon, la baie du mont-saint-mihel...

  • Mardi 6 juin 1944, à l'heure d'une marée basse, les rivages de Normandie sont noirs de bateaux et d'un rouge-sang de soldats tués au combat. Terribles jours à Omaha, Utah, Sword, Gold et Juno, les cinq plages d'un littoral combattant.
    Soixante-dix ans plus tard, des centaines de milliers de visiteurs en découvrent, émus, les cicatrices. Sur terre et sur mer, les virgules de béton que sont les blockhaus ponctuent les jours ordinaires des gens d'ici. Sur la plage de Sainte-Marie-du-Mont, devenue Utah Beach en 1944, les ostréiculteurs juchés sur des tracteurs partent ausculter leurs naissains. Devant Luc et Lion, des pêcheurs amateurs rêvent d'improbables captures. Sur la plage de Colleville, Omaha Beach en langage touristico-militaire, en contrebas du cimetière-jardin où reposent plus de dix-mille soldats, des ados compétitionnent en char à voile. L'été sur la côte, les feux d'artifice rassemblent un monde fou et joyeux.
    L'objectif d'Olivier Mériel est bien de saisir des instants d'aujourd'hui, teintés d'une tonalité d'hier. Armé de sa chambre photographique, il capte les fulmars et mouettes tridactyles de la pointe du Hoc, les pannes dunaires d'Utah Beach, des touristes débarquant sur les hauteurs d'Arromanches. Les camping-caristes seraient-ils les nouveaux soldats du XXIe siècle ? « Je montre le vrai avant le beau » sourit Mériel.
    Appuyées par des textes courts de Jean-Jacques Lerosier, grand reporter à Ouest- France et auteur de plusieurs livres sur la Bataille de Normandie, la cinquantaine d'images noir et blanc d'Olivier Mériel donnent à voir comment s'est opérée la métamorphose des lieux, comment les paysages ont digéré le long et douloureux feuilleton de la Bataille de Normandie, quelles traces a laissé l'Histoire. Une photo, un texte, chaque page raconte une petite histoire de cette grande histoire.

empty