Le Belial

  • Idaho, XIXe siècle.
    La guerre de Sécession a pris fin voici quelques années, et c'est désormais le temps de la ruée vers l'or. La ville d'Idaho City, en plein coeur de ce territoire de l'Union, est en effervescence, depuis qu'elle accueille une forte minorité chinoise. Celle-ci est exploitée dans les mines d'or par des Blancs sans scrupules. En dépit des préjugés, la jeune Lily Seaver, fille d'un notable de la ville, se lie d'amitié avec un Chinois lorsque celui-ci la protège de deux bandits à la petite semaine.
    Prénommé Lao Guan mais surnommé Logan - nom plus facile à prononcer pour les Américains -, ce Chinois se fait remarquer parmi les siens en raison de sa taille de géant et de la teinte de sa peau, aussi rouge qu'une prune. Au fil du temps, Logan raconte à Lily les contes de Guan Yu, le dieu chinois de la guerre.
    Et la jeune fille de s'interroger : qui est véritablement Logan, et quel lien entretient-il réellement avec la figure mythologique de Guan Yu ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le livre écorné de ma vie Nouv.

    « C'était comme s'il était devenu l'écrivain que j'ai choisi de ne pas devenir. ».
    Romancier ayant troqué la sincérité pour le succès, Thomas Cradle tombe un jour, à sa grande surprise, sur un exemplaire d'un roman rédigé par un homonyme. Coup de chance ou de malchance ? Cet homonyme entretient toutefois des traits de ressemblance trop frappants pour ce que soit là le simple fruit du hasard.
    Sous prétexte de repérage pour un prochain ouvrage, Thomas décide de partir sur les traces de cet autre Thomas Cradle. Destination le Laos pour un périple dans la moiteur du monde sur les flots du Mékong, aux coeur de la jungle, dans les méandres de l'âme humaine. Le genre de voyage dont on ne revient pas indemne.
    À supposer, déjà, qu'on en revienne...
    Récit shepardien en diable, jeu de miroir entre l'auteurs et ses doubles - qu'ils soient rêvés ou cauchemardés -, Le livre écorné de ma vie, sur les trace de Conrad, et un stupéfiant voyage au coeur des ténèbres...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ère victorienne. Angleterre.
    Les temps sont durs, et les revers de fortune légion. Ainsi en est-il pour Clare et John Belman, contraints de quitter Bath, sa modernité et ses milieux culturels sophistiqués, pour l'antique ferme familiale d'Ormesleep, dans la région d'Orme­shadow. Au regard de Gideon, leur fils unique, c'est le pire des déracinements. D'autant qu'Ormesleep est le domaine de Thomas, son oncle paternel, figure tyrannique implacable, personnage aigre et brutal. Dans ce nouveau contexte dépourvu d'horizon, alors que les adultes nouent leur propre drame mortel, les fabuleux récits narrés par son père à propos des environs constituent l'unique échappatoire de Gideon. Des récits qui font écho à une légende familiale tenace au sujet d'un dragon endormi sous la falaise, dragon dont l'un des membres de la famille Belman, génération après génération, aurait la garde... À l'heure où son univers s'écroule, quand fantasme et réalité s'entrechoquent, le chemin qui fera du jeune Gideon un homme s'annonce des plus périlleux.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Leila et Jasim étaient mariés depuis dix mille trois cent neuf ans quand ils commencèrent à envisager de mourir. ».
    Futur distant. Dans des centaines de milliers d'années. La méta-civilisation de l'Amalgame, qui englobe des milliers de races extraterrestres et posthumaines cohabitant en paix, occupe l'essentiel de la Galaxie à l'exception notable du bulbe central. Cette zone riche en étoiles est le territoire des Indifférents, êtres dont on ne sait qu'une chose : leur refus absolu de tout contact.
    Leila et Jasim veulent mourir, certes. Mais pas sans tenter de donner un sens à leur existence longue de plus de dix mille ans. Pas sans un dernier geste. Et ils ont un projet : tâcher de lever le voile, un tant soit peu, sur le mystère des Indifférents. Du moins, si ceux-ci le veulent bien...
    Avec À dos de crocodile, Greg Egan nous offre un récit d'aventure spatiale à la beauté élégiaque. Célébrant l'amour autant que la connaissance, cette novella de l'auteur le plus discret de la science-fiction, mais aussi le plus adulé, montre toute la sensibilité et le sense of wonder dont celui-ci est capable.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Max Feder est riche. Immensément. Une fortune aux origines troubles, mais après tout, qu'importe ? Car Max Feder va mourir. Et dans ses vieux jours, ses derniers mois, le plus précieux de ses trésors se résume à une bague et ce qu'elle contient, le symbole d'un amour aussi ancien qu'absolu. Éternel, littéralement, puisque l'objet de son amour perdu ne peut pas mourir... Or il semble bien que pour Max Feder, au crépuscule d'une vie tumultueuse, le temps soit venu d'entreprendre un ultime voyage, celui de toutes les remises en question, de tous les possibles...

    Ajouter au panier
    En stock
  • En Antarctique, quelque part.
    Enfoui sous la glace, aux abord d'un artefact aux allures de vaisseau spatial, des scientifiques découvrent un corps congelé - gisant là, sans doute, depuis des millions d'années. Un corps résolument inhumain. Résolument... autre. Le choix est alors fait de ramener la stupéfiante découverte à la station pour étude. Douvement, la gangue de glace autour de la créature commence à fondre, libérant peu à peu cette totale étrangeté à l'aspect terrifiant. Et les questions de traverser l'équipe de chercheurs : qu'est-ce que cette chose ? Comment est-elle arrivée là ? Et après tout, est-elle seulement morte ? N'ont-ils pas mis au jour la plus épouvantable des abominations - une horreur proprement cosmique ?
    Récit haletant paru en 1938, proposé ici dans une nouvelle traduction, La Chose est un immense classique de la science-fiction mondiale. Porté à l'écran à trois reprises, ce court roman pose les bases du récit de SF horrifique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Qui est Molly Southbourne ? Une jeune femme dont le sang possède l'effroyable capacité de faire naître d'agressifs doubles d'elle-même. Mais Molly est morte dans l'incendie de son domicile.
    De la jeune femme, il ne reste plus que les ruines fumantes d'une maison, des cadavres brûlés, et un double - une autre Molly.
    Pour cette nouvelle Molly, tout est à recommencer : certains veulent la voir morte, d'autres cherchent à la capturer, brûlant de connaître les secrets de sa nature étrange. La jeune femme devra apprendre à fuir. À survivre.
    Et, peut-être, surtout, apprendre à vivre.
    Après Les Meurtres de Molly Southbourne, récit initiatique aux qualités viscérales, Tade Thompson retrouve son personnage fétiche dans La Survie de Molly Southbourne, court roman où l'horreur et la science-fiction se rejoignent dans un questionnement sur la monstruosité et, de fait, l'humanité qu'elle abrite.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Imaginez un procédé scientifique révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée. Par une seule et unique personne. Sans aucune possibilité pour l'observateur d'interférer avec l'objet de son observation.
    Un procédé qui ouvre les portes de la connaissance, de la vérité, sur les périodes les plus obscures de l'histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d'Etat.
    Avez-vous déjà entendu parler de l'Unité 731 ? Créée en 1932 sous mandat impérial japonais, dirigée par le lieutenant-général Shirö Shii, cette unité militaire de recherche bactériologique se livra à l'expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d'un demi million de personnes...
    Cette invention révolutionnaire va enfin permettre de savoir la vérité sur ces terribles événements - à peine reconnus en 2002 par le gouvernement japonais, et couverts pendants des années par le gouvernement américain.
    Quitte à mettre fin à l'Histoire...

    Au coeur des ténèbres, le coeur de l'humanité.

  • Fillette vivant avec ses parents dans une petite ferme recluse au fin fond des États-Unis, Molly Southbourne mène une existence régie par quatre règles inflexibles :
    « Si tu vois une fille qui te ressemble, fuis ou bats-toi.
    Ne saigne pas.
    Si tu saignes, nettoie, brûle et désinfecte.
    Si tu trouves un trou, va chercher tes parents. » Car Molly est frappée par ce qui ressemble à une malédiction : de son sang versé naissent des doubles d'elle- même, agressifs, dangereux, mortels... Des doubles qu'elle doit tuer sous peine de se faire tuer.
    Molly va grandir. Apprendre. Développer ses talents guerriers quitte à y perdre une partie de son humanité.
    Aller à l'université. S'ouvrir au monde. Et, peu à peu, découvrir l'horrible vérité sur sa propre nature.

    Avec Les Meurtres de Molly Southbourne, récit de science-fiction mâtiné d'horreur, Tade Thompson nous offre un puissant récit initiatique, viscéral et ingénieux.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Bouquiniste indépendant, Emmett Leigh déniche un jour un petit recueil de poèmes lors de la liquidation de la librairie d'un confrère. Un recueil, Le Temps fut, qui s'avère vite d'une qualité littéraire au mieux médiocre... En revanche, ce qui intéresse Emmett au plus haut point, c'est la lettre manuscrite qu'il découvre glissée entre les pages de l'ouvrage. Pour le bouquiniste, tout ce qui peut donner un cachet unique et personnel à un livre est bon à prendre. Il se trouve ici en présence d'une lettre d'amour qu'un certain Tom adresse à son amant, Ben, en plein coeur de la Seconde Guerre mondiale. Remuant ciel et terre - et vieux papiers - afin d'identifier les deux soldats, Emmett finit par les retrouver sur diverses photos, prises à différentes époques. Or, la date présumée des photos et l'âge des protagonistes qui y figurent ne correspondent pas... Du tout.

  • Winslow, Arizona. Deux agences du renseignement y ont dépêché leur meilleur élément. Il y a le Signaleur, un homme désabusé, brûlé aux secrets défense d'un nombre d'administrations qu'il ne peut même plus compter. Et il y a Immacolata Sexton, un mythe vivant, une femme à la réputation proprement terrifiante - si elle n'était pas humaine, le Signaleur n'en serait pas plus étonné que cela... Leur mission ? Enquêter sur une secte dont on vient de retrouver les membres à l'état de cadavres horriblement mutilés au coeur du désert. Une femme en a réchappé. Persuadée d'être investie d'une mission sacrée, elle représente peut-être une bombe à retardement pour l'humanité toute entière... Car dans les tréfonds ténébreux du Système solaire, la sonde New Horizons s'approche de Pluton. Or, nul ne sait ce qu'elle va vraiment trouver aux abords de la planète naine...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Des températures de -150° C. Des vents soufflants à plus de 200 km/h.
    Certains mondes ne sont pas faits pour l'homme : Helstrid est de ceux-là. Des températures glaciales, des tempêtes incessantes, une atmosphère toxique... Pourtant, la Compagnie tient à en exploiter ses ressources en minerai, appâtant les volontaires par des gains conséquents. Des gens tels que Vic, qui supervise le travail de prospection et d'exploitation des machines. Cela vaut toujours mieux que d'affronter son passé laissé sur Terre. Un jour, le voilà amené à accompagner un convoi pour ravitailler un avant-poste situé à plusieurs centaines de kilomètres de la base principale. Le trajet ne sera pas sans encombres, mais les IA du convoi sont là pour veiller à sa bonne marche, et à la protection du seul humain à bord. Dans pareilles conditions, tout ne peut que se passer au mieux. À moins que...

    Huis-clos paranoïaque, Helstrid questionne l'utilité de l'homme quand ses créations le dépassent en efficacité. Quelle place pour la variable humaine dans un monde de plus en plus mécanisé, automatisé... inhumain ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Kit Meinem d'Atyar est peut-être le plus doué des architectes de l'Empire. Peut-être... Ce qui ne fait aucun doute, en revanche, c'est qu'il lui faudra convoquer toutes ses compétences, l'ensemble de son savoir pour mener à bien la plus fabuleuse réalisation qui soit, l'oeuvre d'une vie : un pont sur le fleuve de brume qui de tout temps à coupé l'Empire en deux. Un ouvrage d'art de quatre cents mètres au-dessus de l'incommensurable, cette brume mortelle, insondable, corrosive et peuplée par les Géants, des créatures indicibles dont on ne sait qu'une chose : leur extrême dangerosité.

    Par-delà le pont... l'abîme, et une aventure humaine exceptionnelle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « C'est la fille coiffée style Halloween. Coupe Morticia Addams, teinture noir de jais, mèches orangées asymétriques. Elle a vingt-quatre ou vingt-cinq ans. Une femme-enfant, songes-tu, qui dévore des biographies d'empoisonneurs célèbres et s'est affublée des piercings les plus douloureux du marché. De la chair à goth typique. Pourtant, une fois passé les cheveux, les robes vintage, la bague-araignée au ventre de perle, les tatouages sur les mains (un crâne de vampire, un coeur humain) et le maquillage outrancier, tu remarques que son visage est empreint d'une douceur et d'une sensualité maternelles qui semblent trop vulnérables pour participer de ce monde moderne... » Elle a pour nom Abi - diminutif d'Abimagique. Elle est volupté, sensualité, violence aussi, parfois. Le monde court à sa perte, elle en est convaincue, maiselle dit avoir le pouvoir de sauver ce qui peut l'être... Elle est impénétrable. Possible qu'elle soit Cybèle, Magna Mater, femme sorcière tellurique. Possible aussi que le temps soit venu ; celui du sacrifice...

  • Waldo Farthingwaite-Jones est un avorton. Atteint d'une maladie neuromusculaire, il peut à peine effectuer les gestes les plus simples. Cette infirmité a fait naître en lui une misanthropie aigüe... mais a aussi aiguisé son intelligence. Inventeur génial, Waldo a mis au point un système de gants et de harnais lui permettant de déplacer à distance les objets, et c'est dans le confort d'une station orbitale qu'il coule des jours heureux, l'absence de gravité lui permettant de se mouvoir à sa guise.
    Néanmoins, la Terre a besoin de Waldo. Un dysfonctionnement généralisé frappe les avions, mus par trans- mission d'énergie autonome. Si cette panne se poursuit, le système électrique tout entier des USA s'effon- drera. Or, c'est là le champ d'expertise de Waldo.
    La solution se trouve littéralement entre ses mains. Pour peu que ce nouveau Nemo le veuille bien...

    Avec Waldo, Robert A. Heinlein a impulsé l'idée d'une invention décisive - les waldos, ces appareils qui reproduisent les mouvements de leur opérateur -, mais a surtout écrit une nouvelle puissante, portée par un personnage inoubliable. Un classique de la SF mondiale demeurée inédit en France pendant plus de 75 ans !

  • Son époux est mort.
    Ou disons qu'en tout cas, il n'est plus en vie...
    Et pour Mari, le temps du deuil est venu.
    Armée du livre de Charles Tuttle, Les Vues du Mont Fuji, par Hokusai, elle entreprend de suivre les traces du peintre emblématique japonais et de retrouver les 24 emplacements depuis lesquels l'artiste a représenté le Mont Juji - autant de tableaux reproduits dans l'ouvrage de Tuttle. Un pèlerinage immersif, contemplatif, au coeur des moteurs symboliques japonais, un retour sur soi et son passé. Car il lui faut comprendre et se pré- parer. Comprendre comment tout cela est arrivé. Se préparer à l'ultime confrontation.
    Car si son époux n'est plus en vie, il n'en est pourtant pas moins vivant.
    Là. Quelque part. Dans un ailleurs digital. Omnipotent. Infrangible. Divin, pour ainsi dire...

    Deux ans après Neuromancien de William Gibson, Roger Zelazny, au sommet de son art, apporte une pièce maîtresse, unique et définitive, au mouvement cyberpunk...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Il y a la Colonie, une constellation d'habitats spatiaux cachée au sein d'un système stellaire isolé et sans intérêt. Et puis il y a Duke, le Président de ladite Colonie, élu au poste car il était précisément le type qui le désirait le moins. Essentiellement honorifique, le job s'avère toutefois offrir certains avantages. En temps normal... Car voilà qu'une sonde terrienne franchit les limites du système. La pire des nouvelles au regard des membres de la Colonies, eux qui, sous la houlette d'Isabel Potter, généticienne de légende, ont élaboré une utopie contrainte de fuir l'autorité du Berceau depuis plus de cinq siècles. Or, en ce qui concerne le viol des strictes lois bioéthiques terriennes, il n'existe aucune prescription, et la Colonie n'encourt rien moins que l'annihilation. Sauf à ce que Duke, contre toute attente, ne se révèle l'homme de la situation...

  • Le regard

    Ken Liu

    Dans son registre, Ruth Law est la meilleure. D'abord parce qu'elle est une femme, et que dans son boulot, on se méfie peu des femmes. Parce qu'elle ne lâche rien, non plus, ne laisse aucune place au hasard. Enfin parce qu'elle est augmentée. De manière extrême et totalement illégale. Et tant pis pour sa santé, dont elle se moque dans les grandes largeurs - condamnée qu'elle est à se laisser manipuler par son Régulateur, ce truc en elle qui gère l'ensemble de ses émotions, filtre tout ce qu'elle éprouve et lui laisse la tête froide en toute circonstance. Ce qui lui évite de trop penser. à son ancienne vie. Sa vie d'avant la police. Avant le drame...
    Et quand la mère d'une des victimes de ce tueur en série qui semble énucléer ses victimes la contacte, Ruth sent confusément que c'est peut-être là l'occasion de tout remettre à plat. De repartir à zéro.
    Mais il faudra pour cela en payer le prix. Le prix de la vérité libérée de tout filtre, tout artifice.

    Le regard. Celui qu'on porte sur les choses.
    Et celui que les choses pourraient bien porter sur vous...

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Le 30 mars 2092, le ministère de la Santé et des Affaires sociales nous délivra un permis, à Eleanor et moi. Le sous-secrétaire d'État à la Population nous fit part de la nouvelle avec les félicitations officielles. Nous étions abasourdis par tant de bonne fortune. Le sous-secrétaire nous invita à contacter l'Orphelinat National. Dans un tiroir se trouvait un bébé à notre nom. Nous étions fous de joie. » En cette fin de siècle surpeuplée, quand les traitements anti-vieillissements rendent chaque individu virtuellement immortel, avoir un enfant relève du luxe le plus extrême. Sam Harger, artiste spécialisé en design intérieur, ne s'attendait pas à tant de bonne fortune lorsqu'il rencontra l'ambitieuse Eleanor Starke. Couler le parfait amour, puis obtenir l'autorisation d'avoir un bébé... une chance inouïe pour le couple, qui ne cache pas son bonheur. Mais dans ce monde surveillé à l'extrême, dominé par l'informatique et les intelligences artificielles, est-on jamais à l'abri des bugs ?

  • Musicien noir sans grand talent, le jeune Charles Thomas Tester vivote à Harlem en cette année 1924. Il pousse la chansonnette dans les rues pour un public de Blancs amateurs de jazz, et, à l'occasion, fait des petits boulots. Un jour, il croise le chemin de Robert Suydam, un occultiste qui l'engage pour jouer chez lui contre une somme faramineuse. Pourquoi ? Quels sont les buts de l'excentrique Suydam ?
    Va s'ensuivre une plongée dans l'étrange pour Tester, qui en sortira changé à jamais.

    En août 1925, H.P. Lovecraft vit avec Sonia Greene à New York. Il n'est pas heureux.
    Son mariage semble peu épanouissant, sa carrière littéraire peine à décoller et il déteste la ville. En à peine quarante-huit heures, il écrit « L'Horreur à Red Hook », l'un de ces textes les plus détestables, les plus racistes, dans lequel il règle ses comptes avec la mégapole et la « faune » qu'elle abrite. Près d'un siècle plus tard, Victore LaValle, romancier noir américain, newyorkais, réécrit de manière magistrale le plus odieux des textes du « reclus de Providence ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dans un futur distant... L'humanité a établi des colonies dans les astéroïdes. Entre Cérès et Vesta, les échanges commerciaux vont bon train, chacune des deux colonies échangeant ce dont l'autre est dépourvue - glace contre roche. Mais sur Vesta, la situation politique devient intenable suite à l'arrivée au pouvoir d'un parti populiste qui stigmatise une minorité : les Sivadier.
    Si les pères fondateurs de la colonie ont choisi de tout partager équitablement, l'effort des Sivadier a été plus intellectuel que physique, chose que reproche l'actuel gouvernement à leurs descendants - qui n'ont d'autre choix que de fuir vers Cérès. Or Vesta voit cela d'un très mauvais oeil et exige de Cérès qu'ils cessent d'accueillir ce flot constant de réfugiés, sous peine de représailles.
    Sur Vesta, Camille, activiste pro-Sivadier, doit se résoudre à l'exil lorsque le climat se fait trop violent. Sur Cérès, Anna prend ses fonctions à l'astroport et se retrouve bientôt confrontée à un choix cornélien : sauver les 800 passagers d'un vaisseau de réfugiés, ou les 4000 qui transitent, arrimés clandestinement à des blocs de glace envoyés depuis Vesta.

    Une SF brillante qui aborde de manière frontale la question cruciale des réfugiés et de leur statut.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Jalila a douze ans. Elle vit sur Habara, un monde où, pour pouvoir respirer, les humains ont été contraints de modifier leurs poumons à l'aide d'une spore native spécifique. Habara et sa famille viennent d'emménager à Al Janb, une ville côtière bien différente des Terres Hautes qui l'ont vu grandir. Contrairement à ses proches, ses trois mères, Jalila n'est pas convaincu du bien fondé de son déménagement. Car ici tout est étrange.
    Il y a d'abord tous ces vaisseaux, qui percent le ciel tels des missiles. Et puis ces aliens inquiétants, qui encombrent les rues bondées. Et enfin, surtout, la plus étrange des choses étranges, cet homme qu'elle a croisé par le plus pur des hasards - oui, un... mâle.
    /> Une révélation qui ne signifie qu'une chose : Jalila va devoir grandir, et vite...

    Ajouter au panier
    En stock
empty