• Waldo Farthingwaite-Jones est un avorton. Atteint d'une maladie neuromusculaire, il peut à peine effectuer les gestes les plus simples. Cette infirmité a fait naître en lui une misanthropie aigüe... mais a aussi aiguisé son intelligence. Inventeur génial, Waldo a mis au point un système de gants et de harnais lui permettant de déplacer à distance les objets, et c'est dans le confort d'une station orbitale qu'il coule des jours heureux, l'absence de gravité lui permettant de se mouvoir à sa guise.
    Néanmoins, la Terre a besoin de Waldo. Un dysfonctionnement généralisé frappe les avions, mus par trans- mission d'énergie autonome. Si cette panne se poursuit, le système électrique tout entier des USA s'effon- drera. Or, c'est là le champ d'expertise de Waldo.
    La solution se trouve littéralement entre ses mains. Pour peu que ce nouveau Nemo le veuille bien...

    Avec Waldo, Robert A. Heinlein a impulsé l'idée d'une invention décisive - les waldos, ces appareils qui reproduisent les mouvements de leur opérateur -, mais a surtout écrit une nouvelle puissante, portée par un personnage inoubliable. Un classique de la SF mondiale demeurée inédit en France pendant plus de 75 ans !

  • Les membres de la première expédition vers Mars ont péri, sauf Valentin Michaël Smith. Si physiquement le jeune homme ressemble à un humain, mentalement, il se comporte en martien. Il a vécu parmi ces derniers et s'est imprégné de leur culture. Son défi est de tenter de revivre sur Terre, où tout n'est plus qu'épreuve : la pesanteur, la pression atmosphérique, les hommes eux-mêmes.

  • 2075. La Lune sert de colonie pénitentiaire où des bagnards sont chargés de produire des céréales pour la Terre. Les systèmes de survie en sont gérés par le superordinateur Mike. Mais celui-ci, entité consciente, prédit la fin de la colonie. Les détenus n'ont plus d'autres choix que de se révolter contre la Terre, entraînant bien malgré lui l'informaticien Manuel Garcia O'Kelly dans le mouvement.

  • L'invasion a commencé en 2007, sans que personne ne le sache. Les extraterrestres ont atterri en divers points stratégiques de l'Amérique du Nord, puis ils ont pris la tête des services de communications, du Gouvernement, de l'industrie. Personne n'a été capable d'endiguer cette invasion. Car les extraterrestres ont le pouvoir de contrôler les esprits. Seul Sam Cavanaugh, agent surentraîné oeuvrant pour un des services secrets les plus puissants des Etats-Unis, peut encore stopper les envahisseurs. A condition d'accepter d'en payer le prix.

  • Dans la Galaxie l'esclavage est pratique courante. Le jeune Thorby, orphelin, se trouve vendu aux enchères sur le marché de la planète capitale. Mais son nouveau propriétaire, Baslim, se révèle différent de ce que son aspect de vagabond unijambiste laisse croire : abolitionniste, il espionne pour le compte de la Ligue des Libres Marchands. Quand les autorités impériales confondront Baslim, qui a adopté Thorby, ce dernier devra fuir à travers les mondes innombrables de cette Galaxie hostile. Lui reste à découvrir la vérité sur ses origines... Un space opera trépidant. Avec un zeste d'Oliver Twist et de L'Oncle Sam.

  • Kip a un rêve, aller sur la Lune. Afin de le concrétiser, il participe à un concours pour gagner une combinaison de cosmonaute. Sans le savoir, ce vidoscaphe l'entraîne dans des aventures en compagnie de pirates de l'espace, d'un extraterrestre bienveillant et de son amie Patricia, dite Tom-Pouce.

  • Ingénieur de génie, Daniel B. Travis découvre que sa fiancée et son meilleur ami l'ont trahi ensemble et lui ont volé l'usine de robots qu'il a fondée. Ils s'en débarrassent en l'expédiant dans l'avenir à travers le Long Sommeil avec pour seul compagnon son chat Petronius. Un chat qui, l'hiver, fait le tour de toutes les portes de la maison, car il est certain que l'une d'elles s'ouvre sur l'été. Mais il y a d'autres façons de voyager dans le temps que le Long Sommeil. Et donc de se venger. Et de trouver sa porte sur l'été. Un des romans les plus fameux de Robert Heinlein, depuis longtemps introuvable et enfin réédité.

  • Les États-Unis viennent de tomber sous les attaques des forces Panasiates. La population qui n'a pas été massacrée se voit réduite en esclavage par les forces du Céleste Empereur. Le monde occidental semble perdu. Pourtant, quelques scientifiques survivants, réfugiés dans une Citadelle inconnue des envahisseurs, s'efforcent d'organiser la résistance. A leur tête, Whitey Ardmore, un ancien publicitaire. Grâce à une extraordinaire découverte et à une rare maîtrise de la "guerre psychologique", ce dernier va tenter de renverser l'ennemi et de redonner au pays sa liberté. Premier roman de science-fiction publié par Robert Heinlein, Sixième colonne contient en germe l'oeuvre à venir : celle d'un auteur en prise avec son quotidien, fort d'une conscience politique mise au service d'une histoire menée tambour battant.

  • Au retour de son voyage interstellaire, John Thomas Stuart ramène une créature à huit pattes, Lummox. Un siècle plus tard, elle est toujours en vie, et commence même à grossir, ce qui inquiète le voisinage. Après plusieurs incidents, un tribunal ordonne son exécution mais Lummox disparaît.

  • Avec la surpopulation qui épuise les ressources de la Terre, la nécessité de trouver de nouveaux mondes habitables est devenue plus urgente encore en ce début de quatrième millénaire. Cependant, si le voyage interplanétaire est devenu techniquement possible, les vaisseaux spatiaux voyageront moins vite que la lumière et communiquer avec la Terre prendra chaque fois des années. Mais l'Institut de Recherches Prospectives a découvert une solution inattendue à ce dilemme : la télépathie. C'est ainsi que Pat, un adolescent extraverti, et son jumeau Tom vont pouvoir mettre leurs dons exceptionnels au service du grand projet de colonisation interstellaire. Tandis que Pat vieillira sur la Terre, Tom et tout l'équipage de l'Elsie échapperont à l'emprise du temps. Mais ces explorateurs d'un genre nouveau auront-ils jamais la chance de revoir le monde qu'ils ont quitté au terme des aventures extraordinaires qui les attendent dans les profondeurs de l'espace ?

  • « Je n'étais pas très chaud pour partir en colonie de vacances dans le Sud-Est asiatique, mais on ne m'avait pas donné le choix. Enfin, à mon retour, j'avais une belle cicatrice toute neuve sur la figure et un billet de Sweepstake gagnant dans la poche grâce auquel j'ai rencontré la plus belle sorcière des Vingt Univers. C'est là que mes ennuis ont commencé : je me suis retrouvé dans un monde parallèle, à pourchasser des rats gros comme des loups, des dragons cracheurs de feu (évidemment), et même un Ogre, tout en essayant d'échapper aux Fantômes à Longues Cornes et autres Écumeurs des Eaux Glacées. Sans compter Celui-Qui-N'a-Jamais-Vu-Le-Jour et Celui-Qui-Dévore-Les-Âmes. Et tout ça pour récupérer un oeuf de Phénix...
    Vous allez dire que je ne suis jamais content, mais vous ne croyez pas qu'il y a de quoi vous faire regretter notre bonne vieille Terre, Sud-Est asiatique ou pas ? Et encore, je ne vous raconte pas tout ! »

  • John Bonforte dirige le Parti Expansionniste et est en passe de devenir l'homme fort du système solaire. Malheureusement, on le kidnappe à quelques jours d'une importante cérémonie sur Mars. Il faut impérativement trouver une solution pour qu'il y assiste ou les Martiens prendront son absence comme prétexte pour déclencher un conflit majeur avec les humains. La solution se nomme Lorenzo Smythe, un acteur au talent hors du commun. Il doublera Bonforte pendant quelques jours, le temps qu'on le retrouve. Mais, bien malgré lui, le Grand Lorenzo va devoir tenir le rôle plus longtemps que prévu et prendre des décisions dont dépendra le sort de l'humanité.
    Avec le talent qui le caractérise, Heinlein rend dans Double étoile, roman de science-fiction haletant, un vibrant hommage au travail des acteurs et y dévoile les coulisses de la scène politique.

  • Anglais Moon Is a Harsh Mistress

    Robert Heinlein

    • Gollancz
    • 1 Décembre 2008

    Science fiction

  • Dans la grande tradition des littératures de l'imaginaire, « Folio SF », laboratoire des possibles, propose des textes de science-fiction, de fantasy et de fantastique. Douglas Adams, Isaac Asimov, Serge Brussolo, Orson Scott Card, David Gemmell, Robert Heinlein, M. John Harrisson, Robert Holdstock, Lovecraft, Christopher Priest, Norman Spinrad, Bruce Sterling, Jack Vance, Stefan Wul, Roger Zelazny y sont parmi les auteurs les plus représentés. La mythique collection « Présence du futur » (600 titres depuis 1954), cèdant son fonds et laissant place en 2000 à « Folio SF », a largement contribué à la constitution de son catalogue (récemment le Guide du voyageur galactique, H2G2, de Douglas Adams) ; la collection d'inédits « Lunes d'encre », chez Denoël, également (récemment avec Michael Moorcock, par exemple, publié dans les deux collections).
    Mais « Folio SF » a également publié plus de quinze inédits (Le Travail du furet de Jean-Pierre Andrevon, La Voie du sabre de Thomas Day, La Fontaine pétrifiante de Christopher Priest ; traduction inédite de Psychohistoire en péril de Donald Kingsbury, l'un des auteurs de hard science les plus ambitieux du genre ; premières traductions françaises de Franck M. Robinson, avec Le Pouvoir, ou de L'Appel de Mordant de Stephen R. Donaldson), des éditions révisées et augmentées (Jardin virtuel de Sylvie Denis.) et des textes d'éditeurs tiers, comme l'Atalante, les Editions du Bélial' (Thierry Di Rollo, Pour Anderson), Mnemos, Rivages, A.M. Metailié... A noter également, la publication d'un essai inédit sur les Transfictions, dû à Francis Berthelot : Bibliothèque de l'Entre-Mondes.
    La SF dans « Folio » ? Façon d'affirmer que le « genre » n'est ni marginal ni mineur.

  • Les maitres du monde

    Robert Heinlein

    • Denoel
    • 14 Juin 1995

    Numéro double (158/159)

  • Dans la grande tradition des littératures de l'imaginaire, « Folio SF », laboratoire des possibles, propose des textes de science-fiction, de fantasy et de fantastique. Douglas Adams, Isaac Asimov, Serge Brussolo, Orson Scott Card, David Gemmell, Robert Heinlein, M. John Harrisson, Robert Holdstock, Lovecraft, Christopher Priest, Norman Spinrad, Bruce Sterling, Jack Vance, Stefan Wul, Roger Zelazny y sont parmi les auteurs les plus représentés. La mythique collection « Présence du futur » (600 titres depuis 1954), cèdant son fonds et laissant place en 2000 à « Folio SF », a largement contribué à la constitution de son catalogue (récemment le Guide du voyageur galactique, H2G2, de Douglas Adams) ; la collection d'inédits « Lunes d'encre », chez Denoël, également (récemment avec Michael Moorcock, par exemple, publié dans les deux collections).
    Mais « Folio SF » a également publié plus de quinze inédits (Le Travail du furet de Jean-Pierre Andrevon, La Voie du sabre de Thomas Day, La Fontaine pétrifiante de Christopher Priest ; traduction inédite de Psychohistoire en péril de Donald Kingsbury, l'un des auteurs de hard science les plus ambitieux du genre ; premières traductions françaises de Franck M. Robinson, avec Le Pouvoir, ou de L'Appel de Mordant de Stephen R. Donaldson), des éditions révisées et augmentées (Jardin virtuel de Sylvie Denis.) et des textes d'éditeurs tiers, comme l'Atalante, les Editions du Bélial' (Thierry Di Rollo, Pour Anderson), Mnemos, Rivages, A.M. Metailié... A noter également, la publication d'un essai inédit sur les Transfictions, dû à Francis Berthelot : Bibliothèque de l'Entre-Mondes.
    La SF dans « Folio » ? Façon d'affirmer que le « genre » n'est ni marginal ni mineur.

empty