À propos

Ce carnet de chevet est inspiré des fameuses Notes de chevet de Sei Shônagon (11ème siècle, Japon), dame d'honneur d'une princesse, qui ont inspiré le film à succès The Pillow Book. En forme de journal de bord poétique et intime, l'autrice note au fil du temps les petits et grands événements de la vie de la cour. Elle liste des comportements, situations, objets qui plaisent, lui déplaisent, étonnent, effrayent ou séduisent, via la formule « choses qui » ou « choses que ».

Ma Vie en mots se présente ainsi comme un livre intime, féminin et raffiné, pour s'écrire, se découvrir et se révéler, explorer les zones d'ombre, sonder ses émotions, sensations, attirances, plaisirs et déplaisirs, désirs et peurs, sa personnalité et sa relation aux autres.

Cet ouvrage vous invite à :
Prendre du temps pour mieux vous connaître et vous poser les questions auxquelles on ne pense pas d'ordinaire.
Ouvrir un espace de liberté et de sécurité pour oser dire ce qui est refoulé ou ignoré.
écrire votre autobiographie poétique et authentique, que vous pourrez garder ou transmettre.
Expérimenter une plongée ludique et accessible en vous.
Découvrez les bienfaits de l'écriture introspective pour renforcer sa conscience de soi, élément fondateur de la confiance et de l'estime de soi.



Rayons : Vie pratique & Loisirs > Vie quotidienne & Bien-être > Bien-être > Développement personnel

  • EAN

    9782702920930

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    19.6 cm

  • Largeur

    14.1 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    476 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Flavia Mazelin Salvi

Née en Corse en 1963 où elle réside, Flavia Mazelin Salvi, journaliste spécialisée en psychologie, collabore à Psychologies Magazine, Marie-France et Version Fémina. Elle étudie et pratique le zen depuis plus de quinze ans. Elle est l'auteur de Maman zen, Vivre zen à deux, Le Petit Zen du travail et, avec Erik Pigani, de Bien-être zen au quotidien (Presses du Châtelet, 2004- 07).

empty