Le regard Le regard
Le regard
Le regard

À propos

Dans son registre, Ruth Law est la meilleure. D'abord parce qu'elle est une femme, et que dans son boulot, on se méfie peu des femmes. Parce qu'elle ne lâche rien, non plus, ne laisse aucune place au hasard. Enfin parce qu'elle est augmentée. De manière extrême et totalement illégale. Et tant pis pour sa santé, dont elle se moque dans les grandes largeurs - condamnée qu'elle est à se laisser manipuler par son Régulateur, ce truc en elle qui gère l'ensemble de ses émotions, filtre tout ce qu'elle éprouve et lui laisse la tête froide en toute circonstance. Ce qui lui évite de trop penser. à son ancienne vie. Sa vie d'avant la police. Avant le drame...
Et quand la mère d'une des victimes de ce tueur en série qui semble énucléer ses victimes la contacte, Ruth sent confusément que c'est peut-être là l'occasion de tout remettre à plat. De repartir à zéro.
Mais il faudra pour cela en payer le prix. Le prix de la vérité libérée de tout filtre, tout artifice.

Le regard. Celui qu'on porte sur les choses.
Et celui que les choses pourraient bien porter sur vous...

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782843449222

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    122 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ken Liu

Souvent comparé à Ted Chiang (mais en plus productif), Ken Liu s'affirme,
récit après récit, comme la nouvelle petite merveille de la science-fiction américaine.
Il était temps, est-on tenté d'affirmer, parce que des auteurs de ce calibre,
qui n'hésitent pas à se confronter au réel pour accoucher d'une littérature qui
dit le monde tel qu'il est et tel qu'il pourrait être — l'essence même de la SF,
ce qui la rend nécessaire —, dans la droite ligne d'un Greg Egan, en somme,
il faut avouer que la SF d'aujourd'hui n'en accouche plus guère...
Pour le reste, on précisera que notre jeune auteur, déjà auréolé de deux prix
Hugo (ici réunis), est né en Chine, à Lanzhou, en 1976, et qu'il vit près de
Boston (Massachusetts). Lorsqu'il n'écrit pas de fiction, il lui arrive de traduire
en anglais de la SF chinoise. Voire d'exercer ses talents d'informaticien, ou
même de juriste... A moins qu'il ne fasse tout cela en même temps. A l'heure
ou paraîtra en France La Ménagerie de papier (recueil sans équivalant en
langue anglaise), The Grace of Kings, son premier roman, paraîtra aux
USA chez Simon & Schuster.

empty